vendredi 20 avril 2007

Homme de Flores, nain pour survivre

Indonésie : Les Homo floresiensis, présents sur l’île de Flores en Indonésie il y a encore 18.000 ans, auraient été victimes de « nanisme insulaire » : leur petite taille aurait été sélectionnée par un accès à des réserves de nourriture restreintes, phénomène déjà observé chez un certain nombre de mammifères. Ils ne souffraient donc pas d’un problème de croissance, et en particulier de microcéphalie, comme cela avait été suggéré par certains chercheurs.

Source : Biology Letters, Royal Society britannique, 18 avril 2007

Source : Science Actualités du 20/04/07