vendredi 26 février 2010

Un cannibalisme rituel était pratiqué au néolithique

Près d'un millier d'individus auraient été victimes de rituels cannibales, il y a quelque 7000 ans, au sud-ouest de l'Allemagne, selon un article publié dans la revue Antiquity. Parmi les ossements découverts sur le site néolithique de Herxheim, près de Spire (Rhénanie-Palatinat), des chercheurs français du Laboratoire d'anthropologie des populations du passé (université Bordeaux-I) ont étudié les restes de six adultes et de deux enfants, ainsi que de deux foetus. Ils y ont observé des traces de pratiques de boucherie, permettant d'enlever les chairs, couper les tendons, rompre les os ou écorcher les crânes. Selon les spécialistes, il ne s'agirait pas de cannibalisme alimentaire, mais d'actes très ritualisés. Ce que les chercheurs bordelais désignent sous le terme de cannibalisme guerrier, c'est-à-dire des sacrifices accompagnés de rituels de consommation de viande humaine. Ces phénomènes se seraient déroulés sur une période de moins de cinquante ans. Des cas de cannibalisme semblables ont déjà été décrits dans les grottes de Fontbrégoua (Var) et des Perrats (Charente).

Source : Sciences et Avenir de février 2010