vendredi 12 mars 2010

Le cerveau de Cro-Magnon entre nos mains

L’empreinte du cerveau d’un Homo sapiens Cro-Magnon a été reconstituée en trois dimensions par des chercheurs français.

A partir du crâne presque complet d’un homme de Cro-Magnon conservé au Musée de l’Homme à Paris, des chercheurs ont reconstitué l’empreinte du cerveau de cet ancien Homo sapiens, vieux de 28.000 ans. Ce célèbre spécimen a été découvert en Dordogne, en 1868, dans l’abri de Cro-Magnon qui a donné son nom à ces hommes préhistoriques. Il s’agissait d’un homme de grande taille, mesurant environ 1,80 m.

Ce crâne, connu sous l’appellation de Cro-Magnon 1, a été scanné afin de faire apparaître toute l’anatomie interne du crâne, y compris des détails invisibles sur le fossile comme la présence de bulles d’air dans les os ou leur épaisseur. Ensuite, les techniques de moulages utilisées dans l’industrie pour fabriquer des prototypes à partir d’images en 3D, ont permis de mouler l’endocrâne. Il s’agit des empreintes laissées par les différentes parties du cerveau sur la partie interne du crâne: leur reconstitution fait donc apparaître la forme de cet organe central.

Les paléoanthropologues Antoine Balzeau et Dominique Grimaud-Hervé (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS) disposent désormais d’un spécimen plus facile à manipuler que le fossile d’origine.

Les collections de fossiles des musées vont de plus en plus se transformer en objets virtuels, notamment grâce à la tomographie assistée par ordinateur qui permet d’obtenir une image 3D des crânes, os ou dents. Le moulage est une étape supplémentaire qui ouvre en l’occurrence de nouvelles perspectives de recherches sur l’évolution du cerveau d’Homo sapiens. Ainsi que de nouveaux moyens d’exposer les collections au grand public dans les musées.

Source : NouvelObs.com du 09.03.2010