vendredi 16 avril 2010

Quand Google Earth permet de faire des découvertes scientifiques

Les paléontologues de l'université de Witswaterland, en Afrique du Sud, ont découvert un fossile d'une grande rareté grâce au site de géonavigation de Google.

Google Earth permet aux internautes de visiter virtuellement le monde entier, de son domicile à l'autre côté de la Terre, en passant par la Lune. Mais le site de géonavigation ludique et pratique de Google peut également permettre de faire des découvertes scientifiques.

Ainsi, grâce au logiciel de la firme de Mountain View, les paléontologues de l'université de Witswaterland, en Afrique du Sud, ont découvert un fossile datant de 1,78 à 1,95 million d'années. Cet «homidité d'une grande rareté» pourrait être «une des plus importantes découvertes paléontologiques des temps modernes, révélant au moins deux squelettes partiels d'hominidés remarquablement conservés», affirme Google.

Cartographier des grottes pour en découvrir d'autres

Le groupe, qui retrace cette découverte dans un communiqué, explique que Lee Berger, un professeur de l'université, s'est servi du site de géonavigation à partir de mars 2008 pour cartographier plusieurs grottes et dépôts de fossiles, connus et identifiés au cours des décennies précédentes. Grâce à l'imagerie satellite haute résolution du site, il a découvert près de 500 grottes et dépôts non identifiés auparavant, dans une zone pourtant très explorée.

Dans l'un de ces dépôts, le professeur a découvert une nouvelle espèce. Baptisée «australopithèque sediba», elle se tenait debout et partageait de nombreux traits physiques avec la plus ancienne espèce connue du genre homo. Cette découverte pourrait permettre de répondre à certaines questions clés sur nos plus vieux ancêtres en Afrique, et devrait permettre de révéler une nouvelle étape de l'évolution humaine. Les travaux viennent d'être publiés dans la revue américaine «Science».

Un outil à part entière des scientifiques

Conçu initialement comme une application de géonavigation ludique et pratique, Google Earth est devenu un outil à part entière des scientifiques. Il a en effet permis, ces dernières années, plusieurs découvertes, aussi bien géologiques, archéologiques, zoologiques…
 
Source : Les Echos du 09/04/2010