mercredi 9 juin 2010

La grotte d'Altamira va rouvrir au public

MADRID - La grotte d'Altamira (nord-ouest de l'Espagne), considérée comme la "Chapelle Sixtine" de l'art rupestre paléolithique, va rouvrir au public après huit ans de fermeture, a annoncé mardi la ministre de la Culture, Angeles Gonzalez-Sinde.
La fondation qui gère le site d'Altamira, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, a pris cette décision à l'unanimité en la conditionnant au respect de "toutes les garanties pour conserver ce bien exceptionnel" situé sur la commune de Santillana del Mar, près de Santander.
Un groupe de travail chargé de fixer d'ici à la fin de l'année les conditions et limites de l'ouverture au public se réunira pour la première fois vendredi.
La grotte d'Altamira, découverte en 1868, contient l'un des ensembles picturaux majeurs de la préhistoire, avec sa célèbre grande salle aux bisons peinte il y a au moins 14.000 ans. On peut y observer au plafond des bisons rouges et jaunes, mais aussi des chevaux, des cerfs et des humains à tête d'animal.
Elle avait été fermée au public en septembre 2002, après la découverte de micro-organismes qui détérioraient ses peintures rupestres.
Depuis, 2,5 millions de visiteurs ont dû se contenter d'admirer une réplique exacte de la grotte, à proximité.
Le président de la région de Cantabrie, Miguel Angel Revilla, a exprimé le voeu que le prochain premier visiteur de la grotte soit le président américain Barack Obama en personne. "J'ai déjà écrit la lettre d'invitation, et en anglais", a-t-il déclaré.
La décision de rouvrir la grotte au public est contraire aux recommandations d'un rapport remis en avril par le Conseil supérieur des recherches scientifiques (CISC).
"L'entrée continuelle de visiteurs provoquerait un nouveau changement de l'environnement" de la grotte avec une "prolifération" des micro-organismes susceptibles de dégrader les peintures, avait-il averti.
Avant sa fermeture en 2002 sur recommandation du CICS, la grotte d'Altamira avait été une première fois interdite au public en 1997, avant de rouvrir en 1982 avec un régime de visites limitées.

Source : Dépêche AFP du 08/06/2010