vendredi 10 septembre 2010

70 ans après avoir découvert Lascaux, ils repartent sur leurs traces

Soixante-dix ans après avoir découvert Lascaux, touristes et Périgourdins sont invités à revivre l'événement aux côtés de deux des quatre inventeurs qui repartiront dimanche du village de Montignac jusqu'à la grotte, comme ils l'avaient fait le 12 septembre 1940.

"L'esprit de cette célébration sera plus festif que commémoratif et nous avons voulu que chacun puisse profiter au maximum de la présence des deux inventeurs", a expliqué Marie-France Gauthier, adjointe au maire de Montignac en charge de la Culture.

Au programme de la journée de dimanche, marquée par la venue du président de la République Nicolas Sarkozy et du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand: une marche d'environ deux kilomètres.

Cette balade commentée partira du village de Montignac où une plaque commémorative sera dévoilée sur chacune des maisons dans lesquelles vivaient à l'époque les quatre jeunes hommes qui s'étaient risqués, le 12 septembre 1940, dans un trou découvert au hasard d'une promenade par Marcel Ravidat.

Simon Coencas, 83 ans, et Georges Agniel, 86 ans, les deux inventeurs toujours en vie, participeront à ce parcours en compagnie des familles de Jacques Marsal et Marcel Ravidat, aujourd'hui décédés. "C'est un événement important pour moi, même si cela aurait été vraiment formidable que nous soyons tous les quatre", a expliqué Simon Coencas à l'AFP.

Ce sera pour eux l'occasion de raconter une fois encore les circonstances de cette fabuleuse journée au cours de laquelle ils ont découvert l'une des plus importantes grottes ornées, dont les peintures et gravures datent d'environ 17.000 ans.

"Marcel Ravidat est descendu le premier dans le trou que l'on avait agrandi avec les moyens du bord", se souvient Simon Coencas. "On a avancé, éclairés par une lampe à huile, il n'y avait aucun obstacle et puis on a traversé une salle qui avait plein de dessins sur les parois, c'était la salle des taureaux, c'était extraordinaire", poursuit celui qui était à l'époque un jeune Parisien venu se réfugier à Montignac.

"Il est temps de transmettre la manière dont cette découverte s'est faite", a souligné Thierry Félix, président de l'association découverte Lascaux, à l'initiative de cet anniversaire.

Pour replonger dans l'atmosphère de Montignac en 1940, un concert gratuit sera donné au pied de la colline de Lascaux.

Samedi et dimanche, des films et reportages rares et inédits, tournés dans la grotte de Lascaux, entre 1942 et 2008 seront projetés en présence d'Yves Coppens.

Le célèbre paléontologiste et paléanthropologue préside depuis le début de l'année le Conseil scientifique de Lascaux chargé de se pencher sur le chevet de la "chapelle sixtine" de la préhistoire affectée depuis des années par des attaques de micro-organismes et d'essayer de trouver des moyens pour enrayer la prolifération des fameuses taches noires.

Pourtant, pour éviter la dégradation du site, ce dernier avait été fermé en 1963 et depuis 1983, les visiteurs n'ont accès qu'à une copie de la grotte (Lascaux II). Le fac similé, situé à quelques centaines de mètres de l'originale, accueille environ 220.000 visiteurs par an.

Parallèlement à ces événements, un cycle de conférences est organisé notamment au centre d'accueil de la préhistoire, qui a ouvert récemment ses portes aux Eyzies-de-Tayac et dans lequel se rendra également M. Sarkozy.

Source : Le Point.fr du 08/09/2010