jeudi 30 septembre 2010

Neandertal : ni inférieur, ni supérieur à Homo sapiens, juste "différent"

Longtemps présenté comme une brute épaisse proche du singe, le Neandertal mis en scène par Jacques Malaterre est bien un humain. Il est simplement "différent" de son cousin Homo sapiens, selon Marylène Patou-Mathis, spécialiste en paléontologie humaine.

Comme le film le montre avec Ao, Neandertal, malgré ses différences morphologiques, avait comme notre ancêtre Homo sapiens des outils et des armes, des rites funéraires, toute une culture... bien loin de l'image traditionnelle de l'homme des cavernes.

"La vision de Neandertal est issue des fondements du 19e siècle avec le racialisme et le classement des espèces, qui place bien sûr l'homme blanc tout en haut de l'échelle", explique à l'AFP Mme Patou-Mathis, conseillère scientifique sur le tournage d'Ao.

"Les néandertaliens ont été mis dans les brutes épaisses, mais il ne faut pas oublier qu'avant eux, les aborigènes d'Australie et les bushmen du Kalahari étaient classés les plus près des singes et comparés à l'orang-outang ou au gorille !", ajoute l'archéologue du Muséum national d'Histoire naturelle de Paris.

"Neandertal, c'est un autre homme, dans un autre contexte, avec une autre histoire à la fois biologique et psychologique. Neandertal est différent, point. Ni inférieur, ni supérieur", dit-elle.

Depuis peu, on sait même grâce à des analyses ADN que 1% à 4% du génome de l'homme euro-asiatique moderne provient des néandertaliens.

Neandertal parlait-il comme dans le film ? Impossible d'en être sûr, mais il en était physiologiquement capable et il disposait d'un gène associé au langage. Surtout, il a des comportements très complexes, notamment des stratégies de chasse, qui plaident en faveur de l'existence d'un langage. "J'aimerais bien qu'on m'explique comment dire +avant-hier+ ou +à 50km de distance+ par des gestes", lance Mme Patou-Mathis.

Néandertaliens et Homo sapiens se sont-ils réellement rencontrés ? Les archéologues ont établi qu'il y a environ 45.000 ans, des Homo sapiens sont arrivés du Proche-Orient en Europe, s'installant dans les Balkans sur le territoire des Néandertaliens. Les dernières traces que nous avons de Neandertal remontent à 28 ou 30.000 ans.

"Ca veut dire que pendant 10 à 15.000 ans, ils étaient tous les deux dans la même zone et qu'il y a une forte probabilité qu'ils s'y soient rencontrés", explique Mme Patou-Mathis.

"Ao" est bien une fiction mais, à l'exception de la rencontre avec un ours polaire plutôt qu'avec un ours des cavernes, elle "reste dans le domaine du plausible", insiste la spécialiste.

Source : Sciences et Avenir du 27/09/2010