samedi 1 janvier 2011

Homo sapiens a-t-il 400.000 ans ?

En Israël, des archéologues ont découvert huit dents semblant appartenir à Homo sapiens dans une couche datée de 200.000 à 400.000 ans. Or, les plus anciens fossiles humains retrouvés jusqu’ici datent de 200.000 ans et se trouvent en Afrique de l’Est...

Depuis plusieurs années, une équipe d’archéologues fouille la grotte Qessem, à l’est de Tel-Aviv, et y a découvert plusieurs dents, la première en 2006. Les chercheurs en ont trouvées depuis plusieurs autres, éparpillées dans une couche de terrain datée de 200.000 à 400.000 ans avant notre ère. Ces huit dents présentent de « fortes affinités » avec celles d'Homo sapiens, d’après l’équipe, co-dirigée par Avi Gopher, de l’Institut d’archéologie de l’université de Tel Aviv, qui vient de publier ses résultats dans la revue American Journal of Physical Anthropology.

De plus, « l'examen des stalagmites et stalactites, ainsi que d'autres matériaux découverts sur place, indiquent que cette caverne a commencé à être utilisée il y a 400.000 ans » a expliqué à l’AFP. Or, les plus anciens fossiles connus de l’espèce Homo sapiens datent de 200.000 et ont été trouvés en Éthiopie.

À confirmer...

La découverte semble donc de première importance et pourrait imposer de revoir notre vision de l’apparition de l’espèce humaine. Mais il reste à confirmer ces résultats, d’abord pour démontrer que ces dents appartiennent bien à des Homo sapiens.

Elles pourraient en effet tout aussi bien provenir d’ancêtres de notre espèce, voire d’une lignée particulière de néandertaliens, comme l’a souligné Rolf Quam, l’un des co-auteurs de l’article scientifique, ajoutant que cette région, à la frontière de l’Afrique et si proche de l’Europe, a vu passer durant de très longues périodes les migrations de la famille humaine.

Source : Futura Sciences du 30/12/2010