vendredi 28 janvier 2011

L'Homo sapiens hors d'Afrique il y a au moins 100.000 ans

L'homme moderne, l'Homo sapiens, a apparemment émigré d'Afrique il y a au moins cent mille ans selon des outils de pierre découverts aux Emirats arabes unis, soit bien plus tôt que les archéologues l'estimaient généralement, révèlent des travaux publiés jeudi.

La présence de l'homme moderne dans la péninsule arabique pourrait même remonter à 125.000 ans, estime l'équipe internationale de recherche dirigée par Hans-Peter Uerpmann de l'université Eberhard Karls à Tübingen en Allemagne. Cette dernière découverte fait l'objet d'une communication dans la revue américaine Science datée du 28 janvier. La période à laquelle les hommes modernes ont commencé à émigrer du continent africain et la chronologie de leur dispersion autour de la Méditerranée ou le long des côtes de la péninsule arabique fait l'objet d'un débat de longue date. Toutefois, la plupart des vestiges et traces découverts jusqu'alors datent cette migration à environ 60.000 ans. Les chercheurs, dont le principal auteur est Simon Armitage du Royal Holloway de l'université de Londres, ont découvert cet ensemble d'outils sur le site archéologique du djebel Faya. Il s'agit notamment de silex taillés sur les deux faces pour couper, creuser et racler, de haches à main (sans manche) et de grattoirs. Ils ont commencé l'excavation en 2003 mettant au jour tout d'abord des artefacts datant de l'âge du fer, du bronze et du Néolithique avant de trouver ces outils qui remontent au Paléolithique moyen, période s'étendant de 300.000 à 30.000 ans. Ces archéologues ont recouru à la technique dite de luminescence par stimulation optique. Ils ont ainsi déterminé que ces outils de pierre devaient remonter à une période allant de 100.000 à 125.000 ans.

Source : RTL info du 27/01/2011