lundi 14 février 2011

Lucy marchait déjà comme un homme

Le métatarse, retrouvé à proximité du squelette de Lucy, vu sous différents angles.

Les pieds de l'australopithèque étaient aussi arqués que les nôtres.

Longtemps considérée comme la «grand-mère» de l'humanité, Lucy n'en finit pas de surprendre. La découverte, en 1974, dans la région de l'Afar (Éthiopie), des restes de cette femelle australopithèque qui arpentait la savane africaine il y a 3,2 millions d'années, avait eu un grand retentissement. Pour la première fois, des paléontologues mettaient la main sur le squelette relativement complet d'un pré-humain très ancien. L'étude des os de son bassin et de son crâne révéla que Lucy était déjà une authentique bipède mais qu'elle gardait, à l'instar de ses ancêtres singes, la faculté de vivre dans les arbres.

Jusqu'à ce que des chercheurs trouvent, sur un site voisin, un os du pied ayant appartenu à l'un de ses congénères. La description de cette relique, présentée vendredi dans la revue Science, montre que les pieds de ces hominidés étaient aussi arqués que les nôtres. Et que Lucy passait plus de temps à courir sur ses deux jambes qu'à grimper aux arbres. En clair, elle marchait déjà aussi bien que nous. Preuve que la bipédie serait apparue plus tôt et plus vite qu'on ne le pensait. Mais le Pr Yves Coppens, codécouvreur de Lucy, note que des fossiles d'une autre espèce d'australopithèques, plus évoluée (dont l'homme descend en ligne directe), ont été découverts sur ce même site. Et que le fameux os pourrait tout aussi bien lui appartenir…

Source : Le Figaro du 11/02/2011