jeudi 7 juillet 2011

Les hommes préhistoriques auraient inventé le dessin animé

Walt Disney aurait eu des ancêtres 15000 ans avant notre ère. Et les hommes du Paléolithique supérieur figuraient déjà des animaux en mouvement sur les parois des grottes et sur des disques en os : c’est l’hypothèse émise par le préhistorien français Marc Azéma, membre de l’équipe scientifique de la grotte Chauvet (Ardèche).

Publiée dans le mensuel National Geographic France de juillet 2011, cette nouvelle théorie s’appuie sur l’étude de nombreuses représentations pariétales, notamment à Chauvet, Niaux ou Marsoulas. Celles-ci, en montrant différentes positions d’un même animal, étaient susceptibles d’en recréer le mouvement, racontant “des scènes complexes, composées de séquences successives et d’un sens de lecture”, selon Marc Azéma, déjà auteur de l’ouvrage L’Art des cavernes en action. C’était ainsi le cas sur un os gravé, découvert dans la grotte de la Vache (Ariège) et vieux d’environ 13000 ans, avec un félin dans trois positions. Cette observation, au début des années 1990, a mis la puce à l’oreille de Marc Azéma, qui a ensuite entrepris une étude plus systématique sur le sujet.

Les hommes préhistoriques utilisaient aussi, semble-t-il, la technique de la superposition pour générer l’illusion du mouvement — ce que suggèrent notamment des dessins de la grotte de Lascaux (Dordogne). Enfin, des disques en os gravés sur les deux faces semblent confirmer cette théorie. Marc Azéma et Florent Rivière, illustrateur spécialiste de la Préhistoire et qui en reconstitue les techniques, ont montré qu’il suffisait de faire tourner ces disques —par exemple autour d’un tendon— pour que la superposition apparente des images recrée le mouvement. Marc Azéma détaillera sa découverte dans Préhistoire du cinéma, à paraître en septembre (éd. Errance).

Source : National Geographic du 05/07/2011