lundi 21 novembre 2011

Karabo, alias sediba, a désormais son portrait au Muséum de Londres

A l’occasion de l’arrivée récente, au Muséum d’Histoire naturelle de Londres, d’une réplique du fossile sud-africain d’Australopithecus sediba, un artiste a peint le portrait de cet hominidé, reconstituant ses traits d’après son squelette.


Un curieux sourire, une bouche et des yeux incontestablement humains, mais des pommettes et des arcades sourcilières saillantes : Karabo ("la réponse"), comme il a été surnommé, est ce jeune Australopithecus sediba d’environ 13 ans dont le fossile – ou plutôt une réplique fidèle – a été offert au Muséum d’Histoire naturelle de Londres par le gouvernement d’Afrique du Sud, son pays d’origine.

Dévoilé pour l’occasion, son portrait, exécuté par le paléo-artiste John Gurche, se base sur le squelette fossile remarquablement bien préservé d’1,30 mètre de hauteur, vieux de 1,9 million d'années et trouvé dans une grotte près de Johannesbourg. Une véritable "reconstruction médico-légale", selon le découvreur du fossile, le Pr Berger, qui a déclaré, à propos de la ressemblance entre l’œuvre et le modèle : "c'est probablement lui… Habituellement, les fossiles des premiers humains sont dans un état lamentable, mais ici, l'anatomie est à peu près conservée. Je pense que c'est [le portrait de ce genre] le plus précis qui ait jamais été fait".

Seuls les cheveux et le teint de la peau ont dû être imaginés. Mais les chercheurs espèrent pouvoir préciser ces détails grâce à l’étude (génétique) de ce qui pourrait bien être des restes de peau fossilisée, trouvés sur le spécimen…

Source : MaxiSciences du 18/11/2011