mardi 16 octobre 2012

Dans mille ans, à quoi ressemblerons-nous ?

De l'australopithèque à l'homo sapiens, l'homme n'a cessé d'évoluer pour d'adapter à son milieu naturel. Et ce n'est pas fini. Le tabloid The Sun s'est amusé à réunir les prédictions d'experts spécialisés dans l'anatomie humaine afin de savoir à quoi ressemblera l'homme d'ici 1000 ans. Et selon leurs estimations dévoilées en images, le résultat est loin de correspondre aux canons de beauté actuels.

Si les chercheurs estiment que les humains seront de plus en plus grands au fil des années, The Sun affirme que nos descendants atteindront jusqu'à 2,10 m dans un millénaire grâce aux progrès de la médecine et à une meilleure alimentation. Selon l'ostéopathe Garry Trainer "aujourd’hui, l'Américain moyen mesure déjà 2,5 centimètres de plus qu'en 1960".

Selon le dentiste Philip Stemmer, plusieurs de nos organes liés à la digestion, en particulier les intestins, seront plus petits qu'actuellement afin de réduire notre absorption des matières grasses et du sucre pour échapper naturellement à l'obésité. Et il en va de même pour les testicules si la fertilité masculine continue de décliner.


L'influence des iPhones

Nos extrémités changeront radicalement : les bras seront plus longs pour nous permettre de moins bouger et les mains seront beaucoup plus sensibles grâce à un plus grand nombre de terminaisons nerveuses en raison de l'utilisation accrue de dispositifs tels que les iPhones ou les claviers qui nécessitent une coordination yeux/mains.

Les cerveaux seront plus petits car il se peut que qu'une partie des pensées et de la mémoire soit déléguée à des ordinateurs. "Les images de science-fiction montrent l'homme du futur avec des cerveaux énormes mais les grands cerveaux ne sont pas nécessairement les meilleurs", affirme Chris Stringer, du Musée d'Histoire Naturelle.

Les bouches seront plus petites, et à l'inverse les yeux plus grands pour compenser. "La communication sera davantage basée sur les expressions faciales et le contact visuel", explique Cary Cooper, de l'université de Lancaster en Grande-Bretagne.

Moins velus

Les dents se feront de moins en moins nombreuses car l'homme pourrait moins avoir moins besoin de mâcher et de mordre. "On peut même penser que notre alimentation se présentera sous forme de liquides ou de pilules, ce qui aboutira à l'avenir à une mâchoire moins importante" affirme le docteur Stemmer, dentiste.

Si le double menton ne se fait pas rare actuellement, il est prévu que les humains de l'an 3000 affichent des quadruples mentons à cause de la sédentarité. Car, selon le chirurgien plasticien Rajiv Grover "nos corps ont été conçu pour manger moins et dépenser plus d'énergie que ce que la vie moderne exige".

Des particularités similaires sont prédites : la même forme du nez, car avec la généralisation de la climatisation les narines n'auront plus à s'adapter au climat local, et une pilosité moindre à cause de ces mêmes climatisations et du chauffage central. En revanche, ils seront beaucoup plus ridés en raison de l'influence des gadgets électroniques. Enfin, la peau sera beaucoup plus sombre en raison du métissage de la population.

Source : Metro du 11/10/2012