vendredi 2 août 2013

Et si une partie de notre langage provenait des Néandertaliens ?

Publiant leur étude sur PLoS One, des chercheurs allemands suggèrent que l’homme de Néandertal, tout comme l’homme moderne, avait un langage articulé : un héritage provenant d’un ancêtre commun aux deux espèces.

Dan Dediu et Stephen C. Levinson, chercheurs en psycholinguistique à l’Institut Max Planck (Allemagne), ont voulu repenser certains aspects de la "personnalité" de l’homme de Néandertal à la lumière des publications paléoanthropologiques et archéologiques de ces dernières années. Ils en tirent une hypothèse : le langage articulé remonterait au moins à l’ancêtre commun aux hommes anatomiquement modernes, aux Néandertaliens et aux Denisoviens (encore mal connus).

En effet, Néandertal, notre plus proche cousin, partage avec nous un "aïeul" qui vivait il y a environ un demi-million d'années (Homo heidelbergensis, selon certains chercheurs) et possédait des capacités et une culture comparables à celles des Homo sapiens de la même époque. Loin d’être apparu chez ces derniers il y a quelques dizaines de millénaires à la suite d’une brusque mutation génétique (comme le proposent certains scientifiques), le langage aurait émergé il y a bien plus longtemps, suggèrent les auteurs.

Peut-être dès -1 million d'années environ, quelque part entre les origines du genre Homo (-1,8 Ma) et l'émergence d'Homo heidelbergensis (-0,6 Ma), par l'accumulation progressive d’innovations biologiques et culturelles. Mieux : de la même façon que notre hybridation biologique avec Néandertal a laissé des traces génétiques dans notre ADN, la rencontre des deux cultures pourrait avoir laissé des traces de langage néandertalien (peut-être repérables) dans nos langues actuelles, proposent Dediu et Levinson.

Source : MaxiSciences du 14/07/2013