mardi 13 août 2013

Un outil de l'homme de Néandertal toujours utilisé en tannerie

L'homme de Néandertal pourrait avoir inventé le premier outil spécialisé en Europe il y a 50.000 ans, encore utilisé aujourd'hui, selon des chercheurs dont l'étude, parue lundi, donne un nouvel éclairage sur les capacités de ces cousins de l'homme moderne.

Les archéologues ont mis au jour dans deux sites paléolithiques du sud-ouest de la France des fragments de quatre outils fabriqués avec des côtes de renne.

L'une des deux extrémités avait été lustrée avec une pierre abrasive pour lui donner une forme ogivale qui permettait de travailler les peaux d'animaux pour, par exemple, les rendre plus imperméables.

Cet outil est similaire au lissoir encore utilisé aujourd'hui par les tanneurs pour travailler le cuir, bien qu'il soit fait de nos jours de côtes de bovins, précisent les auteurs de la découverte, issus de l'Institut Max-Planck à Leipzig en Allemagne dont les travaux paraissent dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

"Pour le moment, ces outils sont l'un des meilleurs indices qui montrent que les Néandertaliens ont inventé une technique attribuée jusqu'alors à l'homme moderne", explique Shannon McPherron, archéologue au département d'Anthropologie évolutive de l'Institut Max-Planck.

"Puisque ces outils ont été créés par des Néandertaliens, il est possible qu'ils aient transmis ce savoir-faire aux hommes modernes venus d'Afrique en Europe, uniquement munis d'outils pointus faits d'os, et que ces derniers aient commencé à faire des lissoirs", souligne Marie Soressi, professeur d'Archéologie à l'Université de Leyde (Pays-Bas) et chercheuse à l'Institut Max-Planck.

"Il s'agit de la première indication possible d'une transmission d'un savoir-faire de l'homme de Néandertal à l'homme moderne", a-t-elle dit à l'AFP.

Mme Soressi précise que les deux sites où ont été découverts ces lissoirs, à Abri Peyrony et Pech-de-l'Azé dans le Périgord, remontent à au moins 50.000 ans et n'ont été occupés que par des Néandertaliens.

Les hommes modernes sont arrivés en Europe de l'Ouest il y a 40.000 ans, après avoir quitté l'Afrique 20.000 ans plus tôt pour entrer tout d'abord au Proche-Orient avant de conquérir le continent européen.

"A travers les millénaires"

"Les lissoirs sont d'excellents outils pour travailler le cuir, à tel point que 50.000 ans après leur invention par les Néandertaliens, j'ai pu en acheter un en ligne sur un site spécialisé dans les outils de travail artisanal", raconte la chercheuse.

"Cet outil est tellement efficace qu'il a traversé les millénaires sans quasiment aucun changement et pourrait bien être le seul legs des Néandertaliens utilisé aujourd'hui dans notre société", souligne l'archéologue.

Toutefois, ajoute-t-elle, on ne peut pas totalement exclure la possibilité que les hommes modernes soient arrivés plus tôt en Europe et qu'ils aient ainsi commencé à influencer les Néandertaliens plus tôt qu'estimé.

Pour une réponse définitive, il faudrait trouver d'autres sites en Europe centrale, plus anciens et contenant des os mieux préservés que ceux découverts jusqu'à présent dans cette région, explique Marie Soressi. Elle note qu'aucun lissoir n'a jamais été découvert sur aucun site au Proche-Orient.

Cette découverte devrait alimenter le débat sur les Néandertaliens, dont les raisons de l'extinction il y a 40.000 ans restent encore obscures, et conforter l'hypothèse selon laquelle ils avaient des capacités techniques et culturelles propres similaires à celles de l'homme moderne.

Des anthropologues font valoir que l'homme de Néandertal a acquis un savoir-faire plus sophistiqué seulement après avoir été en contact avec l'hommes moderne.

Selon Marie Soressi, on peut à ce jour attribuer seulement deux apports de l'homme moderne aux Néandertaliens: les parures de perles et des armes formées d'une série de petits silex attachés sur une hampe en bois.

Source : Sciences et Avenir du 12/08/2013